top of page

LE JURY 2023

AGNÈS JAOUI, Présidente

Actrice, scénariste, autrice, réalisatrice et chanteuse.

En tant que comédienne Agnès Jaoui a été dirigée par de grands réalisateurs comme Patrice Chéreau, Philippe Muyl, Cédric Klapisch, Alain Resnais (notamment dans On connait la chanson qui lui a valu de remportér le César de la Meilleure Actrice dans un second rôle en 1998), Christophe Blanc, Carine Tardieu, Bruno Podalydès et Blandine Lenoir et tout récemment avec Frédéric Sojcher, Noé Debré, Marie Garel-Weiss, Sophie Fillières et Julien Carpentier, réalisateur de La vie de ma mère, film de clôture du Festival….

C’est également une auteure/réalisatrice à succès avec pas moins de 9 scenarii à son actif, avec la complicité de Jean-Pierre Bacri, cinq réalisations et deux pièces de théâtre (Cuisine et dépendances et Un air de famille). Leur collaboration a été récompensée par 5 César (dont celui du Meilleur premier film pour Le goût des autres), un Prix du Meilleur Scénario à Cannes pour Comme une image, une nomination aux Oscars pour le meilleur film étranger et de nombreux autres prix.

Elle a également réalisé, pour la chaîne ARTE, des épisodes de la saison 2 de En thérapie

Agnès Jaoui n’en oublie pas pour autant son autre passion, le chant. Elle tourne sur les scènes de France avec l’ensemble vocal Canto Allegre ou le groupe latino Le quintet oficial.

Elle est depuis décembre 2021 présidente de la Cinémathèque de Toulouse.

JAOUI Agnès (© Oxana Semenova).jpeg

© Oxana Semenova

GUILLAUME DE TONQUEDEC

Comédien

Théâtre, télévision, cinéma, Guillaume de Tonquedec explore tous les domaines du métier de comédien. C’est en classe de 4ème que tout a commencé pour lui. Sa professeur de français invite une professeur de théâtre pour jouer les pièces inscrites au programme scolaire. C’est la révélation. Guillaume se forme au Conservatoire de Versailles, à la classe libre du cours Florent, et enfin au Conservatoire de Paris.

A sa sortie d’école, Guillaume joue de nombreuses pièces de théâtre sous les directions notamment de Jacques Nichet, Jean-Luc Boutté, Roman Polanski, Jacques Weber, Stéphane Hillel ou José Paul avec qui il crée La garçonnière au théâtre de Paris.

Deux évènements quasi simultanés vont lui apporter la popularité. D’abord son interprétation de Renaud Lepic dans la série Fais pas ci, fais pas ça aux côtés de Valérie Bonneton. C’est Pascal Chaumeil qui le choisit, « Parce qu’il est arrivé au casting bien coiffé ! » Anne Giafferi crée les personnages de cette série devenue culte. Et il jouera au théâtre la pièce Le prénom sous la direction de Bernard Murat. Pièce qui deviendra un film sous la direction de ses auteurs Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière. Son interprétation de Claude Gatignol dit « la prune » lui vaudra le César du meilleur comédien dans un second rôle.

Au cinéma, il tourne pour Agnès Jaoui (Parlez-moi de la pluie), Julien Rambaldi, Nicolas Barry, Florence Quentin, Jean-Paul Rappeneau, Ivan Calberac, Eric Lavaine, Fabrice Eboué,  Mélanie Auffret, Ladislas Chollat, Yoann Guillouzouic, Eric Besnard, Christophe Barratier…

Guillaume tourne également pour la télévision aussi bien dans des unitaires que dans des séries.

En 2023, il est à la fois à l’affiche de l’adaptation du livre autobiographique de Philippe Besson, Arrête avec tes mensonges réalisé par Olivier Peyon mais également à l’affiche des Blagues de Toto de Pascal Bourdiaux, et il fait une apparition de le nouveau film de Woody Allen Coup de chance. Il vient de finir US Palmese comédie italienne des frères Manetti.

Côté télévision, on le retrouvera dans la série historique Filles du feu de Magaly Richard-Serrano sur France 2 fin 2023.

DE TONQUEDEC, GUILLAUME © Arno Lam.jpg

© Arno Lam

WILLIAM LEBGHIL

Comédien 

William Lebghil est révélé au grand public en 2011 grâce à la série Soda, dans laquelle il joue aux côtés de Kev Adams. La même année, il sort diplômé de l'école d'art dramatique Jean Périmony. 

Sa carrière cinématographique débute en 2011 dans Les Mythos de Denis Thybaud, dans Jacky au royaume des filles de Riad Sattouf où il joue pour la première fois face à Vincent Lacoste, puis dans Les Combattants de Thomas Cailley. 

En 2015, William Lebghil retrouve Kev Adams au cinéma dans Les Nouvelles aventures d'Aladin. Il donne ensuite la réplique à Jean-Pierre Bacri dans Le sens de la fête de Eric Toledano et Olivier Nakache puis à Karin Viard dans la comédie Voyez comme on danse de Michel Blanc. Il joue également au théâtre, notamment dans Vie et mort d’un chien traduit du danois par Niels Nielsen, une pièce de Jean Bechetoille au théâtre de la Tempête.

En 2017, il tient le rôle masculin principal du premier film de Victor Saint Macary, Ami-ami puis retrouve Vincent Lacoste dans Première année de Thomas Lilti. Ce rôle lui vaut sa première nomination au César du meilleur espoir masculin.

Récemment il remporte le prix d’interprétation du festival de l’Alpe d’Huez pour son rôle dans Les Complices de Cécilia Rouaud, et il est à l’affiche - encore avec Vincent Lacoste - de Un métier sérieux de Thomas Lilti. Il présentera en clôture du festival La Vie de ma mère de Julien Carpentier, où il a pour partenaire Agnès Jaoui. 

LEBGHIL WILLIAM (c) India Lange.jpeg

© India Lange

ALYSSON PARADIS

Actrice

Après avoir suivi des cours de théâtre au Laboratoire de l’Acteur à Paris, Alysson Paradis est révélée en 2004 au grand public dans le film Le Dernier jour de Rodolphe Marconi où elle joue aux côtés de Gaspard Ulliel, Nicole Garcia et Mélanie Laurent et enchaîne avec Quand les anges s’en mêlent... de Crystel Amsalem.

En 2007, le tandem Julien Maury -Alexandre Bustillo lui offre le premier rôle du film d’horreur À l’intérieur où elle incarne une jeune femme enceinte face à une redoutable tueuse jouée par Béatrice Dalle. On la retrouve ensuite au générique de la comédie Thelma, Louise et Chantal, premier film de Benoît Pétré, ainsi que du second volet de Camping par Fabien Onteniente.

En 2014, elle intègre le prestigieux casting du film Les Yeux jaunes des crocodiles de Cécile Telermanavec Emmanuelle Béart et Julie Depardieu. Elle est le personnage principal de la série Q.I., réalisée par Olivier De Plas de 2012 à 2014 et joue les rôles principaux féminins de L'Enfance d’Icare avec Guillaume Depardieu et du film anglais Riot On Redchurch Street de Trevor Miller.

Comédienne de théâtre, elle a commencé dans Les monologues du vagin au théâtre Michel et Nulle part à l’heure au ciné 13. On a pu voir Alysson Paradis dans la pièce La récompense de Bernard Murat au Théâtre Edouard VII, dans Croque-Monsieur mis en scène par Thierry Klifa, Récréation avec Aurélien Recoing, ou encore Oh maman mis en scène par Guillaume Sentou.

En parallèle elle continue son parcours au cinéma et à la télévision avec de beaux rôles secondaires dans Les drapeaux de papier, premier long métrage de Nathan Ambrosioni, Andy de Julien Weill avec Vincent Elbaz et Alice Taglioni, A Good Man de Marie-Castille Mention-Schaar, le téléfilm unitaire La fugue de Xavier Durringer, dans la série télévisée de Gilles Coulier La guerre des mondes ou Trauma de Fred Grivois.

Récemment elle a tenu l’un des rôles principaux de L’invitation de Fred Grivois, pour OCS et a fini le tournage du téléfilm Et toi c’est pour quand ? d'Éric et Caroline Du Potet. En 2022 elle rayonne dans le rôle principal du premier long métrage de Guillaume Gouix Amore mio aux côtés d'Élodie Bouchez.

En 2023, elle joue 6 mois au théâtre du petit Montparnasse la pièce Le manteau de Janis de Alain Teulie dans une mise en scène de Philippe Lelievre et Delphine Piard.

PARADIS Alysson

© Natacha Lamblin 

SARAH SUCO

Réalisatrice et actrice

Sarah Suco est une réalisatrice et actrice de cinéma, de théâtre et de télévision. Elle est révélée par Discount de Louis-Julien Petit, qui lui vaut une pré-nomination au César du Meilleur Espoir Féminin en 2016. Elle joue notamment dans Les invisibles (de nouveau sous la direction de Louis-Julien Petit), La belle saison de Catherine Corsini, Aurore de Blandine Lenoir, Guy d'Alex Lutz, Place publique d'Agnès Jaoui ou encore Lucky d’Olivier Van Hoofstadt. En parallèle, elle écrit des pièces de théâtre et le court métrage Nos enfants, primés dans de nombreux festivals. Les Eblouis, son premier long métrage en tant que réalisatrice, sort en 2019 et reçoit de nombreuses récompenses, dont le Prix Célestine du Meilleur film au Festival de Bienne, le Prix Alice Nella Città du Meilleur film au Festival de Rome et le Prix Cinéma 2019 de la fondation Barrière. Après un passage sur le petit écran dans la série Dix pour cent et la série Canal+ Neuf Meufs d’Emma de Caunes, elle tourne sous la direction de Murielle Magellan dans La page blanche et tient le haut de l’affiche dans L’école est à nous, une comédie d’Alexandre Castagnetti. Elle est à l'affiche de Comme une louve réalisé par Caroline Glorion, et sera dans le prochain long métrage d’Emmanuel Courcol, En fanfare.

JURÉ 4 SUCO SARAH © Camille McOuat.jpg

© Camille McOuat

bottom of page