Émilie est partie
Émilie est partie

press to zoom
Une vie à t'attendre
Une vie à t'attendre

press to zoom
Croque-monsieur
Croque-monsieur

press to zoom
Émilie est partie
Émilie est partie

press to zoom
1/8

THIERRY KLIFA,
LE CINÉMA PAR ENVIE

« Je crois que j’ai toujours envié Thierry Klifa. Quand je l’ai rencontré, dans les années 90, il travaillait à Studio Magazine, là où je rêvais de travailler depuis des années. Thierry était déjà cet homme sympathique, drôle, talentueux, amoureux du cinéma… et ami des vedettes ! Je l’enviais quand j’apprenais qu’il déjeunait en tête à tête avec Emmanuelle Béart à la pizzeria du port pendant le Festival de Cannes… Je l’enviais de tutoyer la moitié du cinéma français…

Et forcément je l’ai envié quand il est passé à la mise en scène. Et ce avec un mélange de modestie et de panache, puisque son premier film, Émilie est partie, était un court métrage dans lequel on retrouvait quand même Sandrine Kiberlain, Danièle Darrieux et Michael Cohen ! Et quand j’ai vu le film, j’ai envié son talent. Pas de doute, bien que Thierry fût un brillant journaliste, sa vraie place était derrière la caméra, à faire des films. Les longs métrages ont suivi : Une vie à t’attendre, Le héros de la famille, Les yeux de sa mère, Tout nous sépare. De belles et ambitieuses comédies dramatiques populaires, peuplées de stars et inspirées aussi bien par le cinéma de Claude Sautet que par celui d’André Téchiné (son ami) ou d’Almodovar. D’ailleurs comme on dit des films du réalisateur espagnol que ce sont des “Almododrames” on peut dire du cinéma de Thierry qu’il est “Klifanesque” dans le sens où il a créé sa propre forme de romanesque.

Son empreinte, Thierry Klifa l’a ensuite apposée au théâtre dans des mises en scènes de pièces aussi différentes que L’Année de la pensée magique, Des journées entières dans les arbres et Croque-Monsieur. Trois pièces qui ont en commun leur interprète féminine principale : Fanny Ardant. Là encore comment ne pas l’envié d’avoir travaillé avec elle trois fois au théâtre après avoir travaillé trois fois avec Catherine Deneuve au cinéma ! Mais cette envie, ce n’est pas de la jalousie. C’est juste la joie de voir qu’un ami récolte les fruits de son travail, de son talent. Un ami qui méritait largement d’être Président du Jury du Festival. »

Patrick Fabre / Directeur artistique

TNS_6360.jpeg
Filmographie

2001 - Emilie est partie

2004 - Une vie à t'attendre 

2005 - 30 ans de César 
(documentaire) 

2006 - Le héros de la famille 

2011 - Les yeux de sa mère 

2017 - Tout nous sépare 

2019 - André Téchiné, cinéaste insoumis (documentaire)