lajauria3114ksrvb300dpi
lajauria3114ksrvb300dpi

press to zoom
lajauria110814ksrvb300dpi
lajauria110814ksrvb300dpi

press to zoom
lajauria12914ksrvb300dpi
lajauria12914ksrvb300dpi

press to zoom
lajauria3114ksrvb300dpi
lajauria3114ksrvb300dpi

press to zoom
1/5

Eliú, un garçon de la campagne, est incarcéré́ dans un centre expérimental pour mineurs au cœur de la forêt tropicale colombienne, pour un crime qu’il a commis avec son ami El Mono. Chaque jour, les adolescents effectuent des travaux manuels éprouvants et suivent des thérapies de groupe intenses. Un jour, El Mono est transféré dans le même centre et ramène avec lui un passé dont Eliú tente de s’éloigner.

LA JAURIA andres-ramirez-pulido.jpeg

LA JAURIA

Synopsis

LA SEMAINE DE LA CRITIQUE PRÉSENTE SON GRAND PRIX

Séance Spéciale Hors Compétition / Colombie, France / 1h26

Interprètes

Jhojan Estiven Jimenez, Maicol Andrés Jimenez, Miguel Viera, Diego Rincon, Carlos Steven Blanco,

Ricardo Alberto Parra, Marleyda Soto, Jhoani Barreto, Wismer Vasquez

Production : Jean-Etienne Brat & Lou Chicoteau (Alta Rocca Films), Andrés Ramírez Pulido (Valiente Gracia)

Distribution : Pyramide Films

Équipe

Réalisation : Andrés Ramírez Pulido

Scénario : Andrés Ramírez Pulido

Image : Balthazar Lab

Montage : Julie Duclaux, Juliette Kempf

Son : Nestor Velez, Claire Berriet, Laura Chelfi, Victor Praud

Décors : Johanna Agudelo Susa

Musique : Pierre Desprats

Les échos du directeur artistique

Nous sommes heureux de présenter le film qui a remporté le Grand Prix de la 61e Semaine de la Critique à Cannes cette année. La jauria est un film puissant qui démontre une fois encore que le cinéma d'Amérique du sud en général et Colombien en particulier mérite toute notre attention en général. et Andrés Ramirez Pulido en particulier.

Le réalisateur :
Andrés Ramirez Pulido

Né en 1989 à Bogota, Andrés Ramírez Pulido est un réalisateur et producteur colombien. Il a réalisé deux courts métrages multi-récompensés à travers le monde. En 2016, EL EDEN est présenté à la Berlinale et reçoit notamment le prix du meilleur court métrage à Busan, au Caire et à Viña del Mar. En 2017, Damiana est sélectionné en compétition officielle à Cannes, ainsi qu’à Toronto, Oberhausen, Zinebi... La Jauría est son premier long métrage, soutenu par le CNC (Aide aux cinémas du monde), le FDC Proimagenes et le Hubert Bals Fund. Il est présenté en compétition à la Semaine de la critique au festival de Cannes en 2022. Andrés est lauréat de la Fondation Gan pour le cinéma 2019.