LE JURY 2020

PRÉSIDENT DU JURY

XAVIER LEGRAND

Acteur, réalisateur, scénariste

Acteur, réalisateur et scénariste, Xavier Legrand s’est formé au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique de Paris. Régulièrement au théâtre il a travaillé notamment sous la direction de Christian Schiaretti dans plusieurs créations du Théâtre National Populaire de Villeurbanne (notamment Coriolan de Shakespeare - Molière 2009 du Spectacle du Théâtre Public - et Par-dessus Bord de Michel Vinaver, Grand Prix de la Critique en 2008). Dans la série théâtrale Le Graal Théâtre de Florence Delay et Jacques Roubaud, co-mise en scène par Julie Brochen et Christian Schia-retti, il joue le rôle du roi Arthur. Il a également joué sous la direction de Christian Benedetti les rôles de Treplev dans La Mouette et de Touzenbach dans Trois Soeurs d'Anton Tchekhov. Récemment, il a joué le rôle de Jean dans Mademoiselle Julie d’August Strindberg avec Anna Mouglalis dans le rôle-titre dans une mise en scène de Julie Brochen au Théâtre de l’Atelier. Au cinéma et la télévision, il a tourné sous les directions de Philippe Garrel, Laurent Jaoui, Benoit Cohen, Brigitte Sy, Emmanuel Hamon, Simon Astier, Xavier Gens ainsi que dans plusieurs courts métrages. Parallèlement à son activité d’acteur, il développe celles de l’écriture et de la réalisation pour le cinéma. Son premier court métrage Avant que de tout perdre, a été sélectionné dans une centaine de festivals à travers le monde. Nommé aux Oscars en 2014, le film a obtenu de nombreuses récompenses, notamment quatre Prix (dont le Grand Prix du Jury) au Festival International du Court Métrage de Clermont-Ferrand en 2013 et le César du Meilleur Court Métrage en 2014. Son premier long métrage Jusqu’à La Garde, sorti en France en février 2018, a reçu de nombreux prix, dont le Lion d’Argent du meilleur réalisateur, le Lion du Futur de la meilleure première oeuvre à la 74e Mostra de Venise, le Prix Louis Delluc du Meilleur Premier Film 2018, le Prix Lumière de la Presse Internationale pour le Meilleur Premier Film, et s’est vu récompensé de cinq César en 2019 dont celui du Meilleur Film, du Meilleur Scénario Original et du premier César des Lycéens. Et il a remporté le Grand Prix du 4e Festival International du Film de Saint-Jean-de-Luz.

Photo © Manuel Moutier

LES JURÉS

Photo © Lucie Belarbi

ROBin coudert

-alias rob

Musicien, auteur, chanteur, compositeur, producteur

Né en 1978 à Caen, Robin Coudert, alias Rob grandit en banlieue parisienne, où il commence l’apprentissage de la trompette classique à l’âge de huit ans. Interrompu pour des raisons de santé, il poursuit l’étude de la musique par le piano et le synthétiseur, et crée ses premières compositions électroniques dès 10 ans. Rob intègre un groupe de heavy-metal à 14 ans, puis un groupe de p-funk à 16 ans avec lesquels il découvre l’exercice de la scène. Parallèlement à ses expériences musicales, il entre aux Beaux-arts de Paris en 1996, où il travaille dans l’atelier du peintre Vladimir Velickovic.

C’est cependant le label Source, qui repère Rob, présenté par ses amis de Phoenix. En 1998, il participe ainsi à la compilation Source Rocks, dont sera extrait son premier EP, Musique pour un Enfant Jouet. En 2001, Source sort son premier album Don’t Kill, suivi de Satyred Love en 2002. Il rencontre durant la production de ces derniers l’ingénieur du son Jack Lahana, avec qui il poursuit depuis l’ensemble de ses travaux. Rob débute alors une série de collaborations : avec Sébastien Tellier ou Phoenix, qu’il accompagnera sur scène aux claviers et percussions depuis lors.

Il réalise ensuite les albums de divers artistes, Melissa Mars (2007), Zaza Fournier (2008 et 2011), Alizée (2010), Adanowsky (2010) ou Leon Larregui (2012)… En 2010, il crée avec le label Institubes le projet Dodécalogue, série de 12 disques instrumentaux consacrés aux Evangiles. L’œuvre sera laissée inachevée au sixième volume avec la fermeture d’Institubes.

Son expérience cinématographique nait en 2005 avec le court-métrage Pink Cowboy Boots de Maria Larrea qu’il épouse la même année, et se poursuit activement depuis 2010. Rob a créé ensuite les musiques originales pour Belle Epine, Grand Central, Planétarium et la série Les sauvages de Rebecca Zlotowski, Jimmy Rivière et Le prix du succès de Teddy Lussi-Modeste, Radiostars de Romain Levy,  Populaire de Régis Roinsard nommée aux Césars de la meilleure musique originale, Tristesse Club de Vincent Mariette, Papicha de Mounia Meddour ou la série Le bureau des légendes.

Depuis 2012, le studio parisien Hippocampus, créé avec Jack Lahana, abrite l’ensemble de ses productions.

LOUP-DENIS ELION

Acteur, chanteur

Artiste polyvalent, Loup-Denis Elion se passionne très tôt pour les arts du corps et de la scène : violoniste, danseur, acrobate, jongleur, pratiquant d’arts martiaux, c’est un véritable touche à tout. A 13 ans, il entre à la Maîtrise de Paris et découvre le chant lyrique. C’est l’opéra qui lui donne le goût des planches, notamment La Femme Sans Ombre au Théâtre du Chatelet ou encore Brundibar à l'Opéra Bastille.

Au Cours Florent, il rencontre sa bande, le Comité de la Claque, avec qui il fera de nombreuses parodies sur internet ainsi que plusieurs émissions de télévision comme le Ciné du Comité sur France 4.

En 2005, il devient Talents Cannes de l’Adami, il interprète Siméon dans Apparences de Thierry Boscheron. Parallèlement à sa carrière de comédien, il continue le chant lyrique et intègre le chœur de chambre des Cris de Paris en tant que ténor. Il y fera notamment deux spectacles musicaux: La La La, Opéra en Chanson à l'Opéra Comique et Karaoké au Théâtre Jean Vilar, mis en scène par Benjamin Lazar.

En 2009, il passe le casting de la série Scènes de ménages et obtient le rôle de « Cédric » qu’il interprètera pendant 9 saisons aux côtés d’Audrey Lamy sur M6. En 2011, avec Vincent Desagnat, il tente d’enlever la grand-mère de Barack Obama dans Yes We Can d’Olivier Abbou. En 2012, il donne la réplique à Sylvie Testud dans Les Mains de Roxana, un thriller fantastique de Philippe Setbon. En 2013, au Théâtre du Rond-Point, il joue dans Open Space, une pièce burlesque, poétique et sans parole, mise en scène par Mathilda May. En 2015, il tourne aux côtés de Cécile Bois dans Envers et contre tous de Thierry Binisti. En 2018, il constitue un duo de policiers avec Annelise Hesme dans Meurtres à Lille de Laurence Katrian. En 2019, il incarne le Dr Diomar dans la série dramatique Pour Sarah sur TF1. Parallèlement, il monte sur les planches du Théâtre des Variétés aux côtés de Daniel Russo et Corinne Touzet pour la comédie Alors on s’aime mis en scène par Anne Bourgeois. En 2020, il tourne Réunions, une série familiale de Laurent Dussaux. Il tourne également dans Dark Stories, une série de films courts d’horreur réalisé par Guillaume Lubrano, avec notamment Dominique Pinon.

Rentrée 2020, on le verra dans Coup de Foudre à Bangkok, une comédie romantique avec Blandine Bellavoir réalisée par Chris Briant.

Photo © Sylvie Castioni

MARIE GILLAIN

Actrice

Marie Gillain fait ses débuts à l'écran à l’âge de 17 ans, dans L'Appât de Bertrand Tavernier. Son interprétation lui vaut l'Ours d'argent de la meilleure comédienne en 1995. Elle joue ensuite sous la direction des frères Taviani, d'Ettore Scola, puis de Philippe de Broca dans Le Bossu, qui lui apporte sa première nomination pour le César de la meilleure actrice.

Dans les années 2000, elle tourne avec Cédric Klapisch dans Ni pour, ni contre, bien au contraire, Danis Tanović dans L'Enfer, Régis Wargnier dans Pars vite et reviens tard, Guillaume Nicloux dans La Clef et Anne Fontaine dans Coco avant Chanel.

En 2011, elle incarne le rôle bouleversant d'une juge d'instruction dans le film Toutes nos envies de Philippe Lioret, qui lui vaut sa deuxième nomination pour le César de la meilleure actrice. On la retrouve ensuite dans un premier film, Landes, de François-Xavier Vives, face à Jalil Lespert.

L'année 2016 est marquée par son interprétation bluffante de La Vénus à la fourrure au théâtre, mis en scène par Jérémie Lippmann, qui lui vaut le Molière de la meilleure actrice.

En 2017, elle tourne  Souviens-toi, un thriller réalisé par Pierre Aknine, avec Sami Bouajila et réalise son premier court métrage Timing, présenté au Festival de Cannes dans le cadre des Talents Cannes Adami. Il est par ailleurs  sélectionné  dans de nombreux festivals dont celui de Saint-Jean-de-Luz et elle reçoit le prix du meilleur court métrage aux Rencontres Cinématographiques de Cannes 2018.

En 2018, elle incarne le rôle principal de Speakerine, mini série sur le monde de la télévision des années 60, réalisée pour France 2 par Laurent Tuel, aux côtés de Guillaume de Tonquédec. La série rencontre un véritable succès et Marie Gillain  est  nommée dans la catégorie meilleure actrice aux Globes de Cristal 2019. On l’a vue également dans la série Calls et elle sera bientôt à l’affiche du film Mystère de Denis Imbert. Elle travaille actuellement à l’écriture de son premier long métrage en tant que réalisatrice.

Clémence poésy

Actrice, réalisatrice

Clémence Poésy est une comédienne pour le cinéma, la télévision et le théâtre. Elle travaille depuis quinze ans entre la France, l’Angleterre et les Etats-Unis, avec des réalisateurs comme Philippe Ramos (Jeanne Captive), Martin McDonagh (Bon baisers de Bruges), Danny Boyle (127 heures), Stanley Tucci (Final Portrait), ou encore Dominik Moll sur la série Tunnel dont elle a été l’héroïne durant trois saisons. En 2016, Clémence Poésy réalise son premier court-métrage A bout portés, produit par Silex Films et L’Opéra National de Paris dans le cadre de la 3ème Scène. Le film est sélectionné dans de nombreux festivals en France et à l’étranger dont Aesthetica Short Film Festival (Angleterre), FIDMarseille, Paris Courts Devant et reçoit de nombreuses récompenses dans des festivals en Roumanie, en Argentine et en Espagne. En 2018, Clémence Poésy réalise son deuxième court-métrage Le Roi des démons du vent pour la collection Talents Cannes de l’Adami, puis Le coup des larmes en 2019, sélectionné au Festivals Venise et de Saint-Jean-de-Luz . Actuellement à l’affiche du nouveau film de Christopher Nolan, Tenet, on la verra très prochainement aux côtés de Jesse Eisenberg et Félix Moati dans Resistance de Jonathan Jakubowicz, présenté au festival du film américain de Deauville. On la retrouvera également en fin d’année sur Arte au casting de la série En thérapie, show-runnée par le tandem Éric Toledano et Olivier Nakache, et coréalisée avec Nicolas Pariser, Mathieu Vadepied et Pierre Salvadori.

Photo © Johan Sandberg

PROJECTION
CINEMA LE SELECT

STAFF

NEWSLETTER

RESTEZ EN CONTACT :

29 Boulevard Victor Hugo
64500 Saint-Jean-de-Luz

Xabi Garat
05 59 85 80 81 contact@cineluz.fr

www.cineluz.fr

INFORMATIONS :

Découvrez toute l'équipe de l'organisation

RELATIONS PRESSE

Laurent Renard
  • w-facebook
  • YouTube Clean
  • Twitter Clean
  • Instagram Clean

PRESSE

VISUELS  A TELECHARGER  :

Office du Tourisme

TEL : 05 59 26 03 16

www.saint-jean-de-luz.com