LE JURY 2018

PRÉSIDENTE DU JURY

CORINNE MASIERO

Actrice

Corinne Masiero embrasse tardivement la carrière de comédienne. Après avoir fait plusieurs petits boulots, elle met un premier pied dans le métier à 28 ans. Elle tient ses premiers rôles dans des pièces de Rainer Werner Fassbinder, de Georges Feydeau et avec la compagnie de théâtre de rue Collectif Organum.

Elle fait ses premiers pas au cinéma dans Germinal de Claude Berri en 1993, puis dans La Vie rêvée des anges d'Érick Zonca en 1998. Parallèlement, elle joue à la télévision des rôles secondaires dans des téléfilms de Thierry Binisti ou Peter Kassovitz. On la voit aussi dans les séries Engrenage, Les vivants et les morts ou encore Fais pas ci, fais pas ça. En 2011, on la découvre à Saint Jean-de-Luz dans Louise Wimmer écrit pour elle par Cyril Mennegun. Ce premier grand rôle lui vaut une nomination au César de la Meilleure Actrice. On la voit après dans De rouille et d’os de Jacques Audiard, Les Reines du ring de Jean-Marc Rudnicki, La Marche de Nabil Ben Yadir (présenté au Festival), Lulu femme nue de Sólveig Anspach, L'Hermine de Christian Vincent, Souffler plus fort que la mer de Marine Place (qu’elle est venue présenter) ou Discount de Louis Julien Petit. Avec lui elle tourne ensuite pour Arte Carole Mathieu où elle a pour partenaire Isabelle Adjani qui la qualifie « d’immense actrice ». Une immense actrice qui triomphe à la télévision dans la série Capitaine Marleau dont elle est l’héroïne. Notre présidente du jury 2018 qui présente en ouverture le nouveau film de Louis-Julien Petit : Les invisibles.

Photo © Marie-Clémence David

LES JURÉES

AURE ATIKA

Actrice, réalisatrice et romancière

Aure Atika fait sa première apparition à l'écran à 9 ans dans L'Adolescente de Jeanne Moreau. En 1992 elle décroche le premier rôle de Sam suffit de Virginie Thévenet. Quelques années plus tard, elle anime l’émission Nova sur Paris Première. En 1997, sa carrière de comédienne prend son envol grâce à La Vérité si je mens (dont elle tournera également les suites) ! Elle joue ensuite dans des comédies comme Vive la République !, ou Bimboland avant de révéler une autre facette de son talent dans La Faute à Voltaire, premier film d'Abdellatif Kechiche. Aure Atika navigue alors entre cinéma d'auteur avec De battre mon coeur s'est arrêté, Tenja, La vie d’artiste, Copacabana ou Mademoiselle Chambon (qui lui vaut une nomination au César du Meilleur Second Rôle Féminin), et œuvres grand public avec Comme t'y es belle ! ou OSS 117, Le Caire nid d'espions. Récemment elle était dans les séries The Night Manager avec Hugh Laurie et Tom Hiddleston ou Capitaine Marleau - face à Corinne Masiero, et au cinéma dans En attendant les hirondelles. A Saint-Jean-de-Luz, on l’a découverte réalisatrice avec un de ses courts métrages On ne badine pas avec Rosette, présenté en compétition en 2013, où elle révélait Sarah Stern, membre du jury 2017. Elle est également l’auteure du roman Mon ciel et ma terre, publié aux éditions Fayard.

Photo © Yann Rabanier - Modds

Kee-yoon Kim

Comédienne, réalisatrice, scénariste

Diplômée de Sciences Po Paris et de l'Essec, Kee-Yoon Kim exerce d'abord la profession d'avocate au sein du cabinet Bredin Prat (secrétaire de la Conférence en 2010) avant de changer d'orientation. Après avoir remporté le Montreux Comedy Casting, elle joue durant trois ans son spectacle Jaune Bonbon au Théâtre du Gymnase (Paris). Chroniqueuse sur France Inter dans l'émission On va tous y passer en 2014, elle réalise le clip de la chanson L'Amour avec une brique, extraite de son premier spectacle (2015) ainsi que son premier court-métrage intitulé Sororité (2017). Elle présente en 2018 son nouveau spectacle Tropique du Panda et développe actuellement son premier long-métrage, qu’elle co-écrit avec Fanny Burdino et Mazarine Pingeot.

Photo © Renaud Cambuzat

LIDIA leber TERKI

Réalisatrice, scénariste

Lidia LeBer Terki est une scénariste et réalisatrice française d'origine algérienne. Avant de réaliser ses propres films, elle a occupé successivement plusieurs postes au sein de l’industrie cinématographique : du décor à la production, de l’assistanat à la mise en scène. Son premier court-métrage, Mal de ville a obtenu le Prix Spécial du Jury et une mention du Prix de la presse au Festival de Pantin en 1998 avant de circuler dans de nombreux festivals français et étrangers. Suivront d'autres courts métrages qu’elle coproduit : Notre Père (2000), Mains Courantes (2001) sélectionné au Festival de Telluride et La Mirador présenté au Festival de Pantin, aux Rencontres Internationales de Dignes les Bains, British Film Institute. Elle coréalise et produit Le Projet Sextoy / Sextoy's Stories (2014) deux documentaires sur la scène électronique parisienne de la fin des années 90 à travers le portrait de Delphine Palatsi, alias DJ Sextoy, pionnière, décédée en 2002. En 2016, elle présente au Festival International du Film de Saint-Jean-de-Luz son premier long métrage de fiction, Paris la blanche, et remporte le Prix du Jury France Bleu et son actrice principale, Tassadit Mandi, le Prix d'Interprétation Féminine. Actuellement, Lidia LeBer Terki, développe deux projets de longs métrages (Anticipation et fantastique)  et un projet de fiction participatif au sein de la ville d’Alfortville avec des jeunes sortis du système scolaire.

MARIE-ANGE LUCIANI

Productrice

Marie-Ange Luciani quitte la Corse à 17 ans pour suivre des études de littérature à Aix-en-Provence puis à Paris. Elle rejoint Les films de Pierre en 2009 où elle produit J’aime regarder les filles de Frédéric Louf (2011), L'illusion comique de Mathieu Amalric,  L'armée du salut d'Abdellah Taïa, et deux films de Robin Campillo, Eastern Boys (2014) et 120 battements par minute (2017) qui remporte le Grand Prix du Jury au Festival de Cannes et six César dont celui du meilleur film. Dernière production en date, La surface de réparation de Christophe Regin, sorti en janvier dernier a remporté le Valois du Scénario au Festival du Film Francophone d’Angoulême.

MARIE-CASTILLE MENTION-SCHAAR 

Réalisatrice, scénariste productrice

Marie-Castille Mention-Schaar a débuté au cinéma dans la production avec Pierre Kubel avec qui elle a créé les sociétés Vendredi Film et Loma Nasha, avec lesquelles elle produit les films d'Antoine de Caunes (Monsieur N, Désaccord parfait) ou Pierre Jolivet (Zim & Co, Je crois que je l'aime) mais aussi Lucien Jean-Baptiste avec qui elle a coécrit La première étoile, comédie à succès, et sa suite La deuxième étoile.

L'an passé, on a vu au Festival Le rire de ma mère de Colombe Savignac et Pascal Ralite qu'elle a également produit. En 2010, elle est passée à la réalisation avec Ma première fois. Ont suivi Bowling en 2011, puis Les héritiers en 2014, Le ciel attendra en 2015 et dernièrement La fête des mères (ces deux films ayant été produits via sa nouvelle société, Willow Films). Elle est la scénariste de tous ses films.

Mère de deux enfants, Marie-Castille Mention-Schaar est Officier des Arts et Lettres, membre de l’ARP et de la SRF. Elle est également la fondatrice et présidente du Cercle Féminin du Cinéma Français regroupant 35 professionnelles du cinéma.

Sonia Rolland 

Actrice, réalisatrice, scénariste

Sonia Rolland est née le 11 février 1981, à Kigali au Rwanda, d'un père français et d'une mère rwandaise. En 1991, ils échappent au conflit qui mènera au génocide de 1994. La famille quitte alors sa terre natale pour rejoindre la petite ville de Cluny en Bourgogne, dans des conditions très modestes. Le 11 décembre 1999 à seulement 18 ans, Sonia devient la première Miss France d'origine Africaine. Après cette expérience, elle démarre le mannequinat et fréquente les Ateliers de l'Ouest (Steeve Kalfa) et le Studio Pygmalion (Jean-Michel Steinfort). En 2002, elle fait ses premiers pas aux côtés de Radu Mihaïleanu dans le film Les pygmées de Carlo pour Arte. Puis, elle interpréte Léa Parker sur M6 qui connaît un franc succès. Au cinéma, elle a été dirigée par Bertrand Tavernier dans Quai D’Orsay, Etienne Faure dans Désordres, ou encore elle a fait une apparition dans le film de Woody Allen Minuit à Paris en  Joséphine Baker. Plus récemment elle a joué dans Le Vagabond de la Baie de Somme réalisé par Claude-Michel Rome, La colle d’Alexandre Castagnetti et Madame d’Amanda Sthers. À la rentrée 2018, Sonia sera dans la nouvelle fiction de TF1 Ils ont échangé mon enfant réalisée par Agnès Obadia.

En 2013, Sonia Rolland et Madjissem Beringaye ont créé SoMad Productions une société de productions cinématographique et audiovisuelle afin de développer de nouveaux projets. En 2014, elle réalise Rwanda du chaos au miracle. Ce documentaire résume les 20 années de reconstruction du Rwanda depuis le génocide des Tutsis de 1994. Sonia a ensuite coréalisé Homosexualité : du rejet au Refuge avec Pascal Petit, un documentaire mettant en lumière l’association Le Refuge qui accueille de jeunes homosexuels rejetés par leur famille. Puis en 2016, elle est passé à la fiction et a réalisé son premier court-métrage Une vie ordinaire (sélectionné à Saint-Jean-de-Luz) ce qui lui a donné envie de se lancer dans l’aventure du long métrage avec Miss, qu’elle co-écrit avec Emmanuel Poulain-Arnaud et qui raconte le destin incroyable d’une candidate à Miss France. En mars 2018, elle a coréalisé Femmes du Rwanda avec Jacques-Olivier Bénesse, un documentaire pour la chaîne Planète. Son ambition est de dresser le portrait de 8 femmes qui participent au renouveau du pays et qui exercent dans des domaines traditionnellement masculin.

PROJECTION
CINEMA LE SELECT

STAFF

NEWSLETTER

RESTEZ EN CONTACT :

29 Boulevard Victor Hugo
64500 Saint-Jean-de-Luz

Xabi Garat
05 59 85 80 81 contact@cineluz.fr

www.cineluz.fr

INFORMATIONS :

Découvrez toute l'équipe de l'organisation

RELATIONS PRESSE

Laurent Renard
  • w-facebook
  • YouTube Clean
  • Twitter Clean
  • Instagram Clean

PRESSE

VISUELS  A TELECHARGER  :

Office du Tourisme

TEL : 05 59 26 03 16

www.saint-jean-de-luz.com