DE NOS FRÈRES BLESSÉS

France

Réalisation : Hélier Cisterne

Durée : 1h32

Sortie : 2021

Photo © Laurent Thurin-Nal

Synopsis

1956. Alger. Fernand Iveton est arrêté dans son usine, accusé d’y avoir posé une bombe. À l’autre bout de la ville, devenue femme d’un « traître », la vie d’Hélène bascule. Elle refuse d’abandonner Fernand à son sort. Une plongée à rebours au coeur de leurs souvenirs, une histoire d’amour et d’engagement brisée par la raison d’Etat.

Adapté du livre de Joseph Andras - prix Goncourt du 1er roman qu’il refusa de recevoir – l’histoire vraie de Fernand Iveton, militant communiste et anticolonialiste français et seul européen guillotiné pendant la Guerre d’Algérie.

Interprètes

Vincent Lacoste, Vicky Krieps…

Scénario

Katell Quillévéré, Hélier Cisterne. D’après le roman « De Nos Frères blessés » de Joseph Andras publié aux Editions Actes Sud

 

Production

Les Films du Bélier – Justin Taurand

 

Image

Hichame Alaouie

 

Montage

Thomas Marchand

 

Musique

Emile Sornin

 

Distribution

Diaphana Distribution

Le réalisateur

 

 

Hélier Cisterne, né en 1981, a grandi dans le Lot. Après un bac option cinéma à Brive-la-Gaillarde, il poursuit des études de philosophie à l'université Paris 8 de Saint-Denis (93) et réalise son premier court métrage Dehors. Après trois autres courts et moyens métrages, il réalise son premier long métrage Vandal, prix Louis Delluc 2013 du premier film. L’année suivante il rejoint l’équipe d’Eric Rochant et réalise sous sa direction 9 épisodes sur les 3 premières saisons du Bureau des Légendes. De nos frères blessés, écrit avec Katell Quillévéré est son deuxième long métrage. Ils sont tous deux co-créateurs d’une mini-série sur la naissance du groupe NTM et l’arrivée du Hip-Hop en France, pour Arte et Netflix, actuellement en préparation. Il est membre de la S.R.F pour la défense des libertés artistiques, morales et l’indépendance du Cinéma Français et du collectif 50/50 pour l’égalité et la diversité.

L'avis du directeur artistique

Pour De nos frères blessés, le réalisateur Hélier Cisterne change son fusil d'épaule. Après un premier film contemporain, Vandal, il réalise ici l'adaptation du livre de Joseph Andras qui relate l'histoire vraie et tragique de Fernand Iveton, dont l'action est située en 1956. Outre la qualité du scénario et de la mise en scène - ainsi que de la reconstitution historique, il faut absolument mentionner l'excellence du couple d'interprètes principaux : Vicky Krieps et Vincent Lacoste. Elle qui était magnifique dans Phantom Thread face à Daniel Day Lewis, et qui est ici bouleversante. Et lui qui depuis Les beaux gosses s'est imposé non seulement comme l'un des acteurs les plus doués de sa génération, mais aussi comme une source d'inspiration pour de nombreux jeunes cinéastes avec qui il travaille. Ici, loin des rôles d'ados attardés ou de jeunes adultes qu'il a pu jouer, Vincent Lacoste interprète un homme. Un homme debout. Et il est magistral. 

Photo © Laurent Thurin-Nal

2010 - present

2010 - present

PROJECTION
CINEMA LE SELECT

STAFF

NEWSLETTER

RESTEZ EN CONTACT :

29 Boulevard Victor Hugo
64500 Saint-Jean-de-Luz

Xabi Garat
05 59 85 80 81 contact@cineluz.fr

www.cineluz.fr

INFORMATIONS :

Découvrez toute l'équipe de l'organisation

RELATIONS PRESSE

Laurent Renard
  • w-facebook
  • YouTube Clean
  • Twitter Clean
  • Instagram Clean

PRESSE

VISUELS  A TELECHARGER  :

Office du Tourisme

TEL : 05 59 26 03 16

www.saint-jean-de-luz.com