Je joue Rodrigue
Je joue Rodrigue

press to zoom
Je joue Rodrigue
Je joue Rodrigue

press to zoom
1/1

Au Festival d'Avignon, tous les genres de théâtre cohabitent sans vraiment se rencontrer. Stéphane, qui joue dans une comédie populaire, croise Fanny, une ancienne collègue de stage, qui joue dans un classique de Victor Hugo. Afin d’attirer son attention et essayer de la séduire, Stéphane va lui faire croire qu’il joue le rôle principal du Cid de Corneille : Rodrigue.

Photo Johann Dionnet.jpg

JE JOUE RODRIGUE

FRANCE / 16'40

Synopsis

Interprètes

Johann Dionnet, Elisa Erka, Constance Carrelet, Guillaume Clerice, Serge da Silva, Amaury de Crayencour...

Équipe

Réalisation : Johann Dionnet

Scénario : Johann Dionnet

Image : Marc Stef

Montage : Romain Boileau

Costumes : Anne Ostby

Ingénieur du son : Mathias Scherrer   

Montage Son : Thomas Brzustowski    

Décors : Gaston Portejoie

Production : Yohann Scherb / Nolita Cinéma

Les échos du directeur artistique

Johann Dionnet ne manque pas de talents. Comme acteur de comédie, il s''est fait remarquer da s Sant & Cie ou dans La grande classe. Sans compter Le partage, hilarant court Nikon co-réalisé avec son pote Marc Riso. Dernièrement il a à nouveau marqué les esprits cinéphiles en interprétant l'un des flics de La nuit du 12, formidable polar de Dominique Moll. Et voici donc qu'on le découvre à l'affiche de son propre film, Je joue Rodrigue, comédien de boulevard se rêvant acteur dramatique pour les yeux d'une belle actrice. Enlevé, rythmé, bien joué et dialogué, le film est ponctué de belles idées de scénario et de mise en scène qui donnent déjà envie de voir le premier long métrage de messire Dionnet.

Le réalisateur : 
Johann Dionnet

En tant qu’acteur, Johann Dionnet fait ses premiers pas au cinéma en 2013 avec Thomas Lilti dans Hippocrate. Les années suivantes, il joue sous la direction d’Éric Zonka dans Le Soldat Blanc puis L’enquête de Vincent Garenq avec Gilles Lellouche. En 2017, Alain Chabat lui donne son premier rôle important au cinéma, dans son film Santa & Cie.

En 2018, il joue dans la première comédie produite par Netflix, La grande classe, réalisé par Julien War et Rémy Four. En 2020, il est à l’affiche du film d’Albert Dupontel : Adieu les cons. On le retrouve en 2021 dans la série française Netflix Lupin et en 2022 au cinéma dans En attendant Bojangles realisé par Régis Roinsard et La nuit du 12 de Dominique Moll.

En 2019, il a gagné le Grand Prix du Nikon Film Festival avec le court métrage Partage co-réalisé avec Marc Riso. Je joue Rodrigue est son premier court métrage professionnel produit.