Alma Viva de Cristèle Alves Meira - En compétition
Alma Viva de Cristèle Alves Meira - En compétition

press to zoom
Alma Viva de Cristèle Alves Meira - En compétition
Alma Viva de Cristèle Alves Meira - En compétition

press to zoom
Alma Viva de Cristèle Alves Meira - En compétition
Alma Viva de Cristèle Alves Meira - En compétition

press to zoom
Alma Viva de Cristèle Alves Meira - En compétition
Alma Viva de Cristèle Alves Meira - En compétition

press to zoom
1/6

Comme chaque été, la petite Salomé retrouve le village familial, niché au creux des montagnes portugaises, le temps des vacances. Tandis que celles-ci commencent dans l’insouciance, sa grand-mère adorée meurt subitement. Alors que les adultes se déchirent au sujet des obsèques, Salomé est hantée par l’esprit de celle que l’on considérait comme une sorcière.

ALMA VIVA_PHOTO RÉALISATRICE.jpg

ALMA VIVA

Compétition / Portugal, France /1h28

Synopsis

Interprètes

Lua Michel, Ana Padrão, Jacqueline Corado, Ester Catalão, Duarte Pina, Arthur Brigas, Catherine Salée, Martha Quina, Sónia Martins, Amadeu Alves, Leonel Reis

Les échos du directeur artistique

Alma viva, c'est une histoire de mémoire et de transmission. La mémoire d'un village perdu au nord est du Portugal, celui d'où est originaire la mère de la réalisatrice, Cristèle Alves Meira. Un village où elle a déjà tourné ses courts métrages présentés comme Alma Viva à la Semaine de la critique. C'est aussi la mémoire des traditions, celles qu'une grand-mère mourante veut transmettre à sa petite fille (interprétée par la fille de la réalisatrice). C'est aussi une histoire de transmission aux générations de portugais qui ont émigré en France et qui sont si peu représentés dans notre cinéma. Un film envoutant.

La réalisatrice : 
Cristèle Alves Meira

Comédienne de formation, Cristèle Alves Meira est d’abord metteuse en scène de théâtre. Elle a mis en scène Les Nègres, Splendid’s de Genet, Vénus de Suzan-Lori Parks au théâtre de l’Athénée-Louis Jouvet. Elle réalise un premier documentaire au Cap-Vert, Som & Morabeza, où elle se pose la question de l’immigration dans les milieux lusophones en Afrique à travers le thème de la musique ; puis, sous le prisme de la jeunesse angolaise pour traiter de ses réalités sociales avec Born in Luanda.

Elle réalise ensuite deux courts métrages de fiction, un film d’été et un film d’hiver, dans le village de sa mère à Tras-os-Montes : Sol branco (Soleil blanc) sélectionné aux Premiers plans d’Angers, Entrevues de Belfort, Côté Court de Pantin... puis Campo de víboras, sélectionné, entre autres, à la Semaine de la Critique, à l’IndieLisboa (Prix Jeune Talent) et à Clermont-Ferrand. Son court métrage, Invisível herói (Invisible héros) a été présenté à la Semaine de la Critique en 2019 en Séance spéciale, à l’IndieLisboa en mai 2019 (Prix du jury oecuménique) ainsi qu’à Clermont-Ferrand (Prix du Meilleur Film Européen). Cristèle réalise finalement Tchau-Tchau en 2020, son dernier court-métrage, sélectionné au FIFIB à Bordeaux (prix du meilleur court-métrage), à Clermont-Ferrand et à Côté Court Pantin.

Son : Amaury Arboun

Ingrid Simon

Philippe Charbonnel

Décors : Rafael Mathé

Costumes : Maura Carneiro

Production : Fluxus Films

Midas Filmes

Entre Chien Et Loup

En Coproduction avec

Mathematic

Distribution : Tandem

Équipe

Réalisation : Cristèle Alves Meira

Scénario: Cristèle Alves Meira, Laurent Lunetta

Image : Rui Poças

Direction artistique: Julien Michel

Son: Carlo Thoss

Montage : Pierre Deschamps

Musique : Amine Bouhafa