LE JURY

​Président du Jury

XAVIER BEAUVOIS

Réalisateur, scénariste, comédien

Originaire du Pas-de-Calais, le lycéen Xavier Beauvois a été encouragé dans sa passion du cinéma par le critique et cinéaste Jean Douchet. Venu à Paris, il multiplie les rencontres, tente sans succès d’entrer à l’Idhec, passe par l’Académie de France à Rome, avant de devenir assistant de André Techiné sur Les Innocents et Manoel de Oliveira sur Mon cas. En 1986 il réalise un court-métrage, Le Matou puis en 1995 N'oublie pas que tu vas mourir, son premier long qui lui vaut le Prix Jean Vigo et le Prix du Jury au Festival de Cannes. Suivent en 2001 Selon Matthieu, avec Benoît Magimel et Nathalie Baye, puis en 2005 Le petit lieutenant, encore avec Nathalie Baye (qui remporte le César) et Jalil Lespert. En 2010, Xavier Beauvois remporte le Grand Prix du Jury à Cannes avec Des hommes et des dieux, succès critique et publique qui lui vaut également le César du meilleur film. Xavier Beauvois est également acteur. Il a tourné avec Jacques Doillon, Jean-Paul Salomé, Benoit Jacquot ou encore Jean-Paul Rouve. En 2015 sortira son nouveau film, La rançon de la gloire, avec Benoit Poelvoorde et Roschdy Zem. Présenté en compétition à la dernière Mostra de Venise, le film fait l'ouverture du Festival International du Film de Saint-Jean-de-Luz.

LES MEMBRES :

ALEX BEAUPAIN

Compositeur, auteur, interprète

Depuis que Les chansons d’amour de Christophe Honoré est devenu le film d’une génération, Alex Beaupain occupe une place à part dans la chanson française. C’est son premier album, Garçon d’honneur, qui avait inspiré le scénario du film. La bande originale sera disque d’or et vaudra en 2008 un César à Alex Beaupain. En 2008, sort son deuxième album 33 tours, Grand Prix de l’Académie Charles Cros, puis Pourquoi battait mon cœur en 2011 et Après moi le déluge en 2013 qui lui a valu un 2eme Grand Prix de l’Académie Charles Cros et une presse dithyrambique. Après la sortie de ce quatrième album, il a effectué une tournée de 80 dates qui est passées par l’Olympia et le Casino de Paris. Alex Beaupain est également le compositeur des bandes originales de Dans Paris ou Les biens aimés, qui lui a valu le Swan d’or de la meilleure musique.

LAURENT BÉNÉGUI

Romancier, réalisateur

Laurent Bénégui est romancier, cinéaste, et a été producteur de films. Il a publié dix romans aux éditions Julliard, dont notamment quatre ont été ou sont en passe d’être adaptés pour le cinéma : Au Petit Marguery, SMS, Le jour où j’ai voté pour Chirac et Mon pire ennemi est sous mon chapeau ; il a réalisé quatre long-métrages : Un Type Bien, Au Petit Marguery, Mauvais Genre, Qui perd Gagne ! et La nouvelle Blanche Neige, une comédie musicale pour la télévision. Il a également créé et animé pendant une quinzaine d’années la société Magouric Productions avec laquelle il a produit seize longs-métrages et cinquante courts-métrages, tous récompensés à de nombreuses reprises.

 

Originaire d'Uccle en Belgique, Marie Kremer grandit à Bruxelles et suivi des études artistiques à l’INSAS (Institut National Supérieur des Arts du Spectacle et Techniques de Diffusion). A 17 ans elle débute au théâtre dans Le Songe d'une nuit d'été de Shakespeare. En 2003, on la découvre au cinéma dans J'ai toujours voulu être une sainte de Geneviève Mersch, qui lui vaut son premier Prix d’interprétation… à Saint-Jean-de-Luz ! Depuis on l’a vue dans Le Couperet de Costa Gavras, avec José Garcia, Quand j’étais chanteur de Xavier Giannoli avec Gérard Depardieu, Mon fils à moi de Martial Fougeron avec Nathalie Baye, Dikkenek d’Olivier Van Hoofstadt avec Marion Cotillard et Mélanie Laurent, Sœur Sourire de Stijn Coninx avec Cécile de France, Chez nous c'est trois avec Noémie Lvovsky, ou encore Le Bel Âge de Laurent Perreau avec Michel Piccoli et Pauline Etienne et Louise Wimmer de Cyril Mennegun avec Corinne Masiero, deux films présentés à Saint-Jean-de-Luz. Elle fait parallèlement une très belle carrière à la télévision, où on l’a vue notamment dans les séries Profilage et Un village Français.

 

MARIE KREMER

Comédienne

MICHÈLE LAROQUE

Comédienne, scénariste, productrice

Originaire de Nice, Michèle Laroque fait ses débuts au cinéma avec Patrice Leconte dans Le mari de la coiffeuse (1990) et s’impose véritablement sur le devant de la scène cinématographique française avec le rôle de Martine dans La Crise en 1992 ainsi qu’en interprétant Marie-Hagutte dans Pédale douce en 1996. Rôles pour lesquels elle sera nommée au César du Meilleur second rôle féminin. En 1997, elle change de registre dans Ma vie en rose d'Alain Berliner, mais n'en délaisse pas moins la comédie et interprète Mlle Bertrand dans Le Placard (2001) de Francis Veber puis le personnage d’Isa dans Comme t’y es belle ! en 2006. Coté théâtre, Michèle Laroque connaitra ses plus gros succès dès 1996, en compagnie de Pierre Palmade dans le premier volet de la trilogie Ils s'aiment, mise en scène par Muriel Robin et pour laquelle elle sera nommée aux Molières en 1997. Elle excellera à nouveau dans Ils se sont aimés (2001), puis dans un troisième volet Ils se re-aiment. Parallèlement, elle rejoint la bande des Enfoirés pour les galas des restos du Cœur. Michèle Laroque travaille actuellement sur un projet de film qu’elle a co-écrit avec Laurence Katrian, qui sera à la réalisation, ainsi que sur l’adaptation cinéma de la pièce Mon brillantissime divorce.

STÉPHANIE MURAT

Réalisatrice, scénariste et actrice

Après deux années au cour Florent, Stéphanie Murat commence a tourner dans les années 1990, et enchaîne les rôles sous la direction de réalisateurs tels que Claude Lelouch, Yvan Attal, ou encore Florence Quentin ou Lisa Azuelos. En parallèle, elle tourne pour Canal+ une émission ou elle est auteure et présentatrice : Les petits Bonheurs de Stéphanie. En 2004 elle réalise son premier long métrage, Victoire, avec Sylvie Testud, pour lequel elle reçoit le prix de la jeunesse au Festival de Sarlat. Son deuxième film, Max (Prix du public à Sarlat), avec Joey Starr et Mathilde Seigner, est sorti en 2013. Elle vient de tourner sous la direction de Gilles Bannier, dans Paris, une série pour Arte, qui sera diffusée à la rentrée 2014. Elle prépare son prochain long métrage Il me dit des mots d’amour, une adaptation de Thérèse Raquin, qui sera produit par Dominique Besnehard. Parallèlement, elle a acquis les droits du livre de Anne Planagenet, Trois jours à Oran, et travail sur l’adaptation pour le cinéma.

 

CHRISTOPHE OFFENSTEIN

Réalisateur, chef opérateur

Né à Fontenay-aux-Roses en 1962, Christophe Offenstein débute sa carrière dans le cinéma en tant qu'électricien puis chef électricien, opérateur et enfin chef opérateur. Il est également producteur et réalisateur. En 1998, il éclaire le premier court métrage réalisé par Guillaume Canet, Je t’aim. C’est le début d’une collaboration fructueuse puisque par la suite Christophe Offenstein a éclairé tous ses films, dont Ne le dis à personne, ce qui lui a valu d’être nommé aux César. En 2005, il passe à la réalisation avec le court métrage Oh my God ! En 2013, il présente à Saint-Jean-de-Luz En solitaire, son premier long métrage sur lequel il a retrouvé François Cluzet et Guillaume Canet. Depuis il a travaillé comme chef opérateur sur L’enlèvement de Michel Houellebecq de Guillaume Nicloux et Les souvenirs de Jean-Paul Rouve.

PROJECTION
CINEMA LE SELECT

STAFF

NEWSLETTER

RESTEZ EN CONTACT :

29 Boulevard Victor Hugo
64500 Saint-Jean-de-Luz

Xabi Garat
05 59 85 80 81 contact@cineluz.fr

www.cineluz.fr

INFORMATIONS :

Office du Tourisme

TEL : 05 59 26 03 16

www.saint-jean-de-luz.com

Découvrez toute l'équipe de l'organisation

RELATIONS PRESSE

Laurent Renard
  • w-facebook
  • YouTube Clean
  • Twitter Clean
  • Instagram Clean

PRESSE

VISUELS  A TELECHARGER  :